EÉLV Douaisis

Cercle de silence, solidarité avec les sans papiers

Douai - 12/2/2011, 11:00:00 PM

Cercle de silence en protestation contre l'enfermement systématique des sans-papiers.

Nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent s’associer à notre protestation de façon non violente et silencieuse à nous rejoindre chaque troisième samedi du mois place d’Armes à Douai de 18h à 19h, pour former le CERCLE DE SILENCE.

  1. Parce que :

    Nous refusons que chaque jour, des personnes sans papiers soient arrêtées, mises en centres de rétention, expulsées.

  2. Parce que :

    Nous refusons que soient appliquées en notre nom, des décisions politiques qui broient des familles, des couples, des individus.

  3. Parce que :

    Nous refusons que des hommes, des femmes, des enfants, subissent des traitements inhumains et dégradants.

Et parce que la machine d’État qui brise des vies chaque jour ne se grippera que si chacun y apporte son grain de sable.

Ces problèmes sont mondiaux et complexes. Nous ne prétendons pas avoir la solution. Aujourd’hui nous pensons que nous pouvons aller plus loin ensemble et que le chemin passe par le respect de la dignité de toute personne humaine. Telle est fondamentalement notre espérance. Elle passe par une réflexion collective qui nous concerne tous.

Le 21 août 2011, décision du juge des libertés et de la détention de Lille de faire sortir du centre de rétention de Lesquin une famille de Serbes du Kosovo qui y avait été envoyée par la préfecture du Puy-de-Dôme. Le juge avait en effet libéré la famille rom en invoquant les « traitements inhumains et dégradants » que le couple Bejzaku et ses trois jeunes enfants ont subis au cours de la procédure, de l’interpellation au petit matin à Clermont-Ferrand aux douze heures de voyage imposées jusqu’à l’autre bout de la France.

À son retour à Clermont-Ferrand, le 24 août, la jeune maman, âgée de 30 ans et enceinte de cinq mois, est admise d’urgence au service des grossesses à risques. Elle souffre d’un décollement du placenta. Mercredi 21 septembre, au CHU de Clermont-Ferrand, elle donne naissance à une petite fille. Mais El Medina, c’était son prénom, n’a pas survécu.

Inventons une politique d’hospitalité : Propositions de mise en oeuvre facile et rapide, et capable d’avoir un effet immédiat sur la vie quotidienne des migrants et des demandeurs d’asile, en mettant fin à des situations absurdes et injustes.

Demandons aux candidats aux élections à venir leur position par rapport à ces propositions :

  1. Mettre fin au chantage sur les pays d’origine, en dénonçant les « accords de gestion concertée des flux migratoires » qui conditionnent la politique de coopération et de développement à des clauses de réadmission ;

  2. Mettre en place une procédure d’asile unique avec droit au travail ;

  3. Attribuer un visa de plein droit pour l’ensemble des membres de familles de Français ou d’étrangers installés en France ;

  4. Stabiliser le séjour, par la délivrance de plein droit de cartes de résident lors du premier renouvellement, pour tous les motifs liés au respect de la vie privée et familiale ;

  5. Rendre exceptionnel le placement en rétention administrative et interdire le placement en rétention des familles, avec ou sans leurs enfants, des femmes enceintes, des personnes vulnérables (santé fragile, personnes âgées, handicapées) ;

  6. Réduire la durée maximale de rétention ;

  7. Fermer les locaux de rétention permanents et interdire leur création provisoire ;

  8. Accorder un accès au droit de vote et d’éligibilité pour les élections locales et régionales aux étrangers titulaires d’un titre de séjour stable, dans le cadre d’une « citoyenneté de résidence ».

Prochain cercle de silence à Douai : samedi 17/11/2011 à 18h.

Cercles de silence déjà mis en place dans le Nord-Pas de Calais : Lille, Roubaix, Tourcoing, Hazebrouck, Maubeuge, Valenciennes, Douai, Dunkerque, Bailleul, Arras, Béthune, Calais, Desvres, Saint-Omer, et dans plus de 172 villes en France.